Number of Versions: 6    Show Notes     Synchronize Scrolling
VersionsBibliographic InfoHelp     
    initializing  

Séjour où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher en vain. Assez restreint pour que toute fuite soit vaine. C’est l’intérieur d’un cylindre surbaissé ayant cinquante mètres de pourtour et seize de haut pour l’harmonie. Etablissement d' Etablir un espace où réunis à demeure les corps différents pour la plupart puissent errer The words 'puissent errer' are a guess. Please see the scanned manuscript to verify these words. à la recherche les uns des autres ou par simple besoin de mouvement. Assez vaste pour permettre de chercher longuement en vain le dépeupleur et ce faisant de faire des rencontres. Assez restreint pour qu’à la longue, toute fuite soit vaine. Bref l’intérieur d’un cylindre régulier surbaissé ayant 50 mètres de périmètre par exemple par conséquent donc quinze de hauteur environ pour l’harmonie. Un espace où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher longuement en vain. Assez restreint pour qu’à la longue toute fuite soit vaine. C’est l’intérieur d’un cylindre régulier surbaissé ayant cinquante mètres de pourtour et seize de haut pour l’harmonie. Espace où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher longuement en vain. Assez restreint pour qu’à la longue toute fuite soit vaine. C’est l’intérieur d’un cylindre régulier ayant 50 mètres de pourtour et 12 de haut pour l’harmonie. Espace où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher en vain. Assez restreint pour que toute fuite soit vaine. C’est finalement l’intérieur d’un cylindre régulier surbaissé ayant cinquante mètres de pourtour et douze de haut pour l’harmonie. Abode where lost bodies roam each searching for its lost one. Vast enough for search to be in vain. Narrow enough for flight to be in vain. Inside a flattened cylinder fifty metres round and eighteen high for the sake of harmony.
Lumière. Sa faiblesse. Son jaune. Son omniprésence comme si les quelque quatre-vingt mille centimètres carrés de surface totale émettaient chacun sa lueur. Le halètement qui l’agite. Il s’arrête de loin en loin tel un souffle sur sa fin. Tous se figent alors. Leur séjour va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend. In the original manuscript, this paragraph return is only represented by Beckett's slash before 'Eclairage' / Eclairage très particulier à bien des égards. Sa faiblesse. La couleur jaune indescriptible son ubiquité comme si les quelque cent mille centimètres carrés de surface totale émettaient chacun sa lueur. Donc d’ombre point Enfin et surtout la sorte de faible respiration qui l’arrive d’un tremblement pulsation incessant ou qui ne cesse de loin en loin qu’à la manière d’un souffle externe ou coupé. Tous se figent alors comme si l’endroit allait peut-être finir. Eclairage. Sa grande faiblesse. La couleur jaune ocre ni jaune ni rouge. Son omniprésence comme si les quelque cent vingt mille centimètres carrés de sur . La sorte de faible ment halètement qui l’agite. Ça l’arrête de loin en loin tel un souffle sur sa fin. Tous se figent alors. Leur séjour va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout se reprend. Eclairage. Sa grande faiblesse. La couleur ocre indicible. Son omniprésence comme si les quelque quatre-vingt mille centimètres carrés de surface totale émettaient chacun sa lueur. La sorte de halètement qui l’agite et s’arrête de loin en loin tel un souffle sur sa fin. Tous se figent alors. Leur séjour va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout repend. Eclairage. Sa faiblesse. Son jaune. Son omniprésence comme si les quelque quatre-vingt mille centimètres carrés de surface totale émettaient chacun sa lueur. La sorte de halètement qui l’agite et qui s’arrête de loin en loin tel un souffre sur sa fin. Tous se figent alors. Leur séjour va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend. The light. Its dimness. Its yellowness. Its omnipresence as though every separate square centimetre were agleam of the some eighty thousand of total surface. Its restlessness at long intervals suddenly stilled like panting at the last. Then all go dead still. It is perhaps the end of their abode. A few seconds and all begins again.
Conséquences de cette lumière pour l’œil qui cherche. Conséquences pour l’œil qui ne cherchant plus fixe le sol ou se lève vers le lointain plafond où il ne peut y avoir personne. Conséquences pour l’œil de cet éclairage pour l’œil qui cherche par exemple normal qui cherche un visage. Le cas d’abord où celui-ci est frais est familier. A deux mètres il sera a sim encore encore reconnaissable. A trois il y aura doute. A quatre il pourrait être à n’importe qui appartient à n’importe qui.
In this section of the manuscript, Beckett begins to rework the previous paragraph. Please see the scanned manuscript for verification. Conséquences de cet éclairage pour l’œil normal qui cherche un visage par exemple déjà mille fois jadis dérobé du regard et fixe. A deux mètres si par extraordinaire c’est le bon il sera mieux reconnaissable. A trois il y aura doute. A quatre il est à n’importe qui. Au delà un visage de nom seulement. En supposant toujours qu’il soit fixe
The words before 'maintenant' are illegible. Please see the scanned manuscript for verification. maintenant les actions suivantes. Le mouvement. Des traits seulement vus et mal dans l’imagination. Une grande myopie. Ces corps ne sont pas lumineux. Et conséquences pour l’œil de The words before 'normal' are illegible. Please see the scanned manuscript for verification. normal qui pour butThe words before 'pour but' are illegible. Please see the scanned manuscript for verification. ne cherchant et n’espérant plus si un passe librement sans but se tourne vers le lointain plafond par exemple où il ne peut y avoir personne. Ce qu’il voit alors dans les 2 cas serait trop long à décrire. La seule différence est que le sol est sûr Surtout en ajoutant comme précédemment la action It appears that Beckett forgot to make the contraction here. Please see the scanned manuscript for verification. de myopie tout au moins.
Conséquences de cet éclairage pour l’œil qui cherche le visage ou autre morceau de chair uniquement vu et mal une fois en songe. A deux mètres si par miracle c’est le bon il sera reconnaissable. A trois il y aura doute. A quatre un visage avant de une chair de nom seulement. Et conséquences pour l’œil qui ne cherchant plus fixe le sol ou se lève vers le lointain plafond où il ne peut y avoir personne. Conséquences de cet éclairage pour l’œil qui cherche, qui cherche le visage uniquement vu et mal en songe. A deux pas si par miracle c’est le bon il sera reconnaissable. A trois il y aura doute. A quatre visage de nom seulement. Et conséquences pour l’œil qui ne cherchant plus se ferme ou fixe le sol ou se lève vers le lointain plafond où il ne peut y avoir personne. Conséquences de cet éclairage pour l’œil qui cherche. Et conséquences pour l’œil qui ne cherchant plus se ferme ou fixe le sol ou se lève vers le lointain plafond où il ne peut y avoir personne. Consequences of this light for the searching eye. Consequences for the eye which having ceased to search is fastened to the ground or raised to the distant ceiling where none can be.
Température. Une respiration plus lente la fait osciller entre chaud et froid. Elle passe de l’un à l’autre extrême en quatre secondes environ. Elle a des moments de calme plus ou moins chaud ou froid. Ils coïncident avec ceux où la lumière se calme. Tous se figent alors. Tout va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend. La température. Des variations très rapides de tiédeur ou de fraîcheur. Trois secondes de tiédeur suivies de trois secondes de fraîcheur suivies de trois secondes de chaleur et ainsi de suite étouffement. Avec tout de même les mêmes périodes de calme tiède ou frais coïncidant avec celles où la lumière s’arrête de respirer. Il s’agit sans doute d’un seul et même mécanisme tout dépendant des deux pulsations thermique et lumineuse It appears that Beckett forgot to make the plural agreement with the adjectives ‘thermique’ and ‘lumineuse’. Please see the scanned manuscript for verification. et qui de loin en loin s’arrête de fonctionner. Tous se figent alors comme si tout allait peut-être finir. Température. Une respiration plus lente la ballotte entre chaud et froid. Elle passe de l’un à l’autre extrême en quatre secondes environ. Elle a des moments de calme plus ou moins froid ou chaud. Ils coïncident avec ceux où la lumière s’arrête de haleter. Au diable les causes. Mais cela peut provenir d’un seul et même mécanisme dont les deux pulsations dépendent et qui de loin en loin cesse brièvement de fonctionner. Tous se figent alors comme si tout allait peut-être finir. [begin page ] Température. Une respiration plus lente la fait osciller entre chaud et froid. Elle passe de l’un à l’autre extrême en quatre secondes environ. Elle a des moments de calme plus ou moins froid ou chaud. Ils coïncident avec ceux où la lumière s’arrête de haleter. Un seul et même moteur alimente les deux pulsations. De loin en loin elle cesse briev brièvement il It appears that Beckett abandoned this sentence and moved on. Please see the scanned manuscript for verification. . Tous se figent alors. Tout va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend. Température. Une respiration plus lente la fait osciller entre chaud et froid. Elle passe de l’un à l’autre extrême en quatre secondes environ. Elles a des moments de calme plus ou moins froid ou chaud. Ils coïncident avec ceux où la lumière se calme. Tous se figent alors. Tout va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend. The temperature. It oscillates with more measured beat between hot and cold. It passes from one extreme to the other in about four seconds. It too has its moments of stillness more or less hot or cold. They coincide with those of the light. Then all go dead still. It is perhaps the end of all. A few seconds and all begins again.
Conséquences pour les peaux de ce climat. Elles se parcheminent. Les corps se frôlent avec un bruit de feuilles sèches. Les muqueuses elles-mêmes s’en ressentent. Un baiser rend un son indescriptible. Ceux qui se mêlent encore de copuler n’y arrivent pas. Mais ils ne veulent pas l’admettre. Conséquences pour les peaux de ce climat très particulier. Elles se parcheminent. Deux corps qui se frôlent This portion of the manuscript is illegible. Please see the scanned manuscript for verification. un bruit froissement de feuilles sèches. Les muqueuses elles-mêmes sont affectées. Un baiser fait rend un son indicible. Et ceux qui peuvent encore se It appears that Beckett thought the verb ‘forniquer’ or ‘copuler’ may have been reflexive. Please see the scanned manuscript for verification. forniquer copuler n’y arrivent pas. Mais ils ne veulent pas l’admettre apparemment . Conséquences de ce climat pour les peaux. Elles se parcheminent. Deux corps qui Les corps se frôlent avec un bruit de feuilles sèches. Les muqueuses elles-mêmes sont affectées. Un baiser rend un son indicible. Ceux qui se mêlent de copuler encore n’y arrivent pas. Mais ils ne veulent pas l’admettre Conséquences de ce climat pour les peaux. Elles se parcheminent. Les corps se frôlent avec un bruit de [begin page ] feuilles sèches. Les muqueuses elles-mêmes sont affectées. Un baiser rend un son indescriptible. Ceux qui se mêlent de copuler encore n’y arrivent pas. Mais ils ne veulent pas l’admettre. Conséquences pour les peaux de ce climat. Elles se parcheminent. Les corps se frôlent avec un bruit de feuilles sèches. Les muqueuses elles-mêmes sont affectées. Un baiser rend un son indescriptible. Ceux qui se mêlent encore de copuler n’y arrivent pas. Mais ils ne veulent pas l’admettre. Consequences of this climate for the skin. It shrivels. The bodies brush together with a rustle of dry leaves. The mucous membrane itself is affected. A kiss makes an indescribable sound. Those with stomach still to copulate strive in vain. But they will not give in.
Sol et mur sont en caoutchouc dur ou similaire. Heurtés avec violence du pied ou du poing ou de la tête ils sonnent à peine. C’est dire le silence des pas. Les seuls bruits dignes du nom proviennent du maniement des échelles et du choc des corps entre eux ou d’un seul avec soi-même comme lorsque soudain à toute volée il se frappe la poitrine. Ainsi subsistent chair et os. Sol et mur sont en caoutchouc parfaitement dur. Heurtés Etouffés avec violence du pied ou du poing à hauteur de la tête ou de la tête elle-même ils sonnent à peine. C’est dire le peu de bruit que font les pas. Et que pratiquement difus ou non This addition floats in the manuscript’s right margin without further development. Please see the scanned manuscript for verification. Les seuls bruits ici ou là sont ceux qui résultent de la rencontre des corps ou d’un seul corps avec soi-même comme lorsque soudain à toute volée quelqu’un se frappe la poitrine. Ici ou là This addition floats in the manuscript’s right margin without further development. Please see the scanned manuscript for verification. Ainsi Chair et os subsistent donc subsistent chair et os. Sol et mur sont en caoutchouc dur. Heurtés avec violence du pied ou du poing ou de la tête ils sonnent à peine. C’est dire le silence des pas. Ces bruits dignes du nom sont ceux qui résultent du choc des corps entre eux ou d’un seul avec soi-même comme lorsque soudain à toute volée quelqu’un se frappe la poitrine. Ainsi subsistent chair et os. Sol et mur sont en caoutchouc dur. Heurtés avec violence du pied ou du poing ou de la tête ils sonnent à peine. C’est dire le silence des pas. Les seuls bruits dignes du nom sont ceux proviennent du maniement des échelles et du choc des corps entre eux ou d’un seul avec soi-même comme lorsque soudain à toute volée quelqu’un se frappe la poitrine. Ainsi subsistent chair et os. Sol et mur sont en caoutchouc dur. Heurtés avec violence du pied ou du poing ou de la tête ils sonnent à peine. C’est dire le silence des pas. Les seuls bruits dignes du nom proviennent du maniement des échelles ou du choc des corps entre eux ou d’un seul avec soi-même comme lorsque soudain à toute volée quelqu’un se frappe la poitrine. Ainsi subsistent chair et os. Floor and wall are of solid rubber or suchlike. Dash against them foot or fist or head and the sound is scarcely heard. Imagine then the silence of the steps. The only sounds worthy of the name result from the manipulation of the ladders or the thud of bodies striking against one another or of one against itself as when in sudden fury it beats its breast. Thus flesh and bone subsist.